Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

Il faut faire divorcer l’idéologie de l’immigration

Une politique d’immigration n’est pas fixée une fois pour toutes. Elle doit s’adapter en permanence en fonction des évolutions politiques, sociales ou économiques. En France, la moindre allusion à ce thème suscite des réactions irrationnelles, de tous les côtés. Que ce soit au Front National, où l’immigration donne lieu à des propos souvent choquants, à la dénonciation des problèmes sans apporter de solutions concrètes, ou au PS où immigration rime avec électoralisme.

L’objectif est d’aborder ce sujet de façon sereine, constructive, comme dans les autres pays du monde où ce débat ne génère pas les mêmes tensions et où souvent la politique d’immigration est nettement plus restrictive qu’en France! Le Canada a fixé une politique de sélection des immigrants basée sur un système à « points » et le Royaume-Uni, compte tenu de la crise, a plafonné l’entrée de travailleurs étrangers qualifiés à un peu plus de 20 000 pour 2011 !
Que n’aurions-nous pas entendu si de telles politiques étaient appliquées en France ?

La politique d’immigration du Gouvernement a déjà permis de faire d’énormes progrès en matière de lutte contre l’immigration illégale : 28 000 reconduites aux frontières par an contre 7 000 sous Lionel Jospin, 100 000 personnes bloquées aux frontières depuis 2007. Avant d’ouvrir nos frontières à des immigrés légaux, il est de notre responsabilité de former les chômeurs déjà sur notre territoire.

Pour aller encore plus loin dans cette politique de maîtrise de l’immigration, privilégions 5 grands axes :

•Une réponse globale et concertée à un défi mondial : Les questions de flux migratoires doivent être abordées dans les instances internationales tout comme il est vital de renforcer le codéveloppement pour aider les pays du Sud à créer sur place de l’activité économique.

•Une Europe qui assume davantage ses responsabilités : Il faut muscler Schengen en lui donnant un pilotage politique et créer un Commissaire européen en charge de l’immigration.

•Une politique de fermeté et de clarté contre l’immigration illégale : notre pays doit pouvoir choisir qui elle veut laisser rentrer sur son territoire.

•Une responsabilisation de tous les acteurs pour adapter l’immigration de travail à nos besoins par un débat et une conférence nationale tous les deux ans sur l’immigration où tous les acteurs et en premier lieu les partenaires sociaux et les partis politiques doivent être conviés.

•Une affirmation permanente de l’équilibre des droits et des devoirs : Il faut porter de 18 mois à 2 ans la durée de séjour minimal avant de pouvoir bénéficier du regroupement familial, qui sera conditionné par le respect des lois de la République. Parce l’étranger en situation légale a le droit d’être accueilli et de construire un nouveau projet de vie, il a le devoir de contribuer aux charges de la nation et de respecter les lois et valeurs de la République.

Articles similaires

Une réponse à to “Il faut faire divorcer l’idéologie de l’immigration”

  • PIT dit :

    C’est avant tout un problème économique.
    L’immigration de travail ne peut se réaliser que si nous avons besoin de main d’oeuvre. C’est totalement irréaliste la vision des partis de gauche qui veulent encore plus d’immigration alors que ce sont les premiers à se plaindre du fort pourcentage des jeunes d’origine immigrée qui ne trouvent pas de travail.
    Bien sur cette gauche conteste le rapport effectué par JEAN PAUL GOUREVITCH sur le coût de l’immigration (voir le cri du contribuable).
    Comme ils sont en manque d’argument, on nous parle de société plus juste plus solidaire. Ensuite nous reproche de faire le jeu du FN. Pourquoi personne ne leur répond que l’enjeu de l’immigration légale et illégale, pour le PS et le gauche est simplement la captation d’électeurs. L’élection de Mme AUBRY à la mairie de Lille a fortement été facilitée par la ligue musulmane du Nord.

    Qu’ils nous disent alors clairement que cette générosité aura comme contre partie plus d’impots moins de remboursements de prestations, de diminutions des retraites.

    On ne peut pas laisser la gauche aux commandes de l’état, déjà dans les collectivités territoriales qu’ils gérent c’est plus souvent la paupérisation qui domine que la prospérité.

    Exemple le développement du PLESSIS et le déclin de FONTENAY.

    Décidemment la citation de Winston CHURCHILL est toujours d’actualité:
    « Le vice inhérent du capitalisme est la répartition inégale des richesses. La vertu inhérente du socialisme consiste en une répartition égale de la misère ».

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV