Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

La nomination de Christine Lagarde au FMI : une reconnaissance mondiale de la politique économique de la France

La nomination de Christine Lagarde à la tête du FMI est une vraie fierté pour la France et une chance pour l’Europe. C’est un honneur mérité pour une femme d’exception qui a fait preuve d’une grande aptitude à gérer les crises. C’est surtout un satisfecit international adressé à la politique actuelle face à la crise. Si cette stratégie économique n’avait pas été la bonne depuis 2007, jamais la communauté internationale et le Conseil d’administration du FMI n’auraient confié cette responsabilité à Christine Lagarde, en particulier dans une période de reprise encore fragile.

Il fallait du sang froid et la réactivité nécessaires pour combattre la crise dans l’urgence en mettant en place un plan de relance qui a protégé 3 millions d’emplois, maintenu le pouvoir d’achat (+ 1,6 % en 2009 et +1,2% en 2010), sauvé les banques et l’épargne des Français, et permis d’amorcer la reprise (prévisions de 2% de croissance et de 140 000 chômeurs de moins pour 2011). Malgré les difficultés, le pouvoir d’achat, l’emploi et l’épargne des Français ont été mieux préservés qu’ailleurs dans le monde.

Mais cette gestion de crise aurait été un coup d’épée dans l’eau, si elle ne s’était pas accompagnée d’une vision sur le long terme pour la France. Anticiper et préparer l’avenir est le meilleur moyen de nous prémunir contre d’éventuelles nouvelles crises. Nous ne pouvons pas nous contenter de gérer l’urgence, il faut au contraire préparer l’après crise.

Pour tout cela, le Gouvernement agit sur deux leviers :

► Les réformes structurelles indispensables à la préservation de potentiel de croissance et à la sauvegarde de notre modèle, notamment la réforme des retraites, des universités et des hôpitaux.

► Le lancement des plus de 35 milliards d’euros d’investissement d’avenir. Un plan d’une ampleur inégalée depuis de Gaulle et Pompidou qui va permettre à la France d’avoir un temps d’avance dans la mondialisation. Le pari est fait d’investir sur 4 grands chantiers porteurs :

· 22 milliards pour la recherche et l’enseignement supérieur.

· 6,5 milliards pour les PME et les grands projets industriels.

· 5,1 milliards pour le développement durable dont 1 milliard pour les programmes nucléaires du futur et le renforcement de la sûreté nucléaire.

· 4,5 milliards pour le numérique afin d’apporter le très haut débit à 70% des Français en 2020 et à tous en 2025.

A Clamart, l’équipe socialo-communiste se perd depuis plus de dix ans dans avec sa logique qui consiste à laisser filer les déficits pour financer les dépenses courantes et des opérations de communications, et donc à faire le choix du court terme au détriment de l’avenir, au détriment de nos enfants. Le maire actuel a fait son choix pour les prochaines échéances en annonçant son soutien à Martine Aubry et aux chimères qu’il a pu lire dans le programme du PS.

En 2014, nous nous appuierons sur une politique qui a démontré son efficacité, au Gouvernement avec Christine Lagarde et dans les villes voisines comme Issy le Moulineaux , nous construirons une ville moderne, une ville de la connaissance, de la technologie, de l’écologie et de l’innovation.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV