Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

Le maire du Plessis à l’assaut de Clamart

L’hypothèse d’une candidature du député-maire (UMP) du Plessis-Robinson Philippe Pemezec à la mairie de Clamart en 2007 n’a peut être jamais été aussi forte.

Physiquement absent pour cause de réunion, Philippe Pemezec était en tout cas bien présent dans tous les esprits comme sur les portraits agités par ses fans. A l’origine de cette manifestation, il y a le refus de la municipalité clamartoise de publier dans le dernier bulletin municipal la tribune de l’opposition UDF-UMP qu’elle jugeait «diffamatoire». Philippe Pemezec s’est saisi de cette affaire pour dénoncer dès la semaine dernière dans un communiqué «l’attitude scandaleusement anti-démocratique du maire socialiste de Clamart». Le député-maire entendait également protester contre l’absence de ses affiches sur les panneaux municipaux. Le deuxième acte de l’offensive avait donc lieu hier avec cette manifestation plutôt étonnante destinée à «restaurer la démocratie à Clamart» et qui a rassemblé dans le calme une vingtaine de ses partisans. La véritable motivation de Philippe Pemezec semble toutefois être ailleurs. A l’étroit dans sa commune du Plessis-Robinson, ce dernier s’imagine un avenir clamartois. Quand on lui pose la question, il n’oppose d’ailleurs pas de démenti formel et se contente d’afficher un large sourire. «C’est vrai qu’il s’intéresse beaucoup à Clamart, qu’il est très présent sur la ville, confie Serge Kehyayan, un de ses fidèles récemment devenu délégué de l’UMP sur la commune. C’est quand même une grande ville, la ville phare de la circonscription dont il est député.» Ambitieux, Philippe Pemezec est donc en train de tisser sa toile sur la ville voisine. Cette stratégie risque toutefois de faire des victimes à l’UDF qui, jusque en 2001, dirigeait la ville. L’ancienne maire Marie-France Lambotte, sentant la menace Pemezec de plus en plus persistante, nous a d’ailleurs expliqué qu’elle n’approuvait pas la manifestation d’hier soir. Mais elle sait également qu’elle se trouve en face d’un adversaire determiné qui n’apprécie guère l’UDF dans son ensemble. Marie-France Lambotte apparaît donc plus en plus isolée au sein même de son groupe. «J’approuve cette manifestation, nous déclarait en effet hier Daniel Léon, élu UMP au conseil municipal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV