Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

Le PS tire un trait sur les classes populaires

Derrière les grands discours et les grandes leçons de morale, la gauche de Martine Aubry et François Hollande nous montre son vrai visage, celui du cynisme électoral et de l’intérêt personnel.

Le PS ne se préoccupe plus des intérêts des Français et de la France, mais seulement de ses propres intérêts électoraux. Et dans ce petit calcul électoral, le PS n’hésite pas à sacrifier les classes ouvrières et populaires !

Le dernier rapport de la fondation Terra Nova, Think tank du PS, est limpide : « Il n’est pas possible aujourd’hui pour la gauche de chercher à restaurer sa coalition historique de classe : la classe ouvrière n’est plus le cœur du vote de gauche, elle n’est plus en phase avec l’ensemble de ses valeurs, elle ne peut plus être comme elle l’a été le moteur entraînant la constitution de la majorité électorale de la gauche ».
Cette préconisation du Think tank du PS, proche de François Hollande, est déjà mise en œuvre dans le projet du PS ! Les socialistes ont annoncé pêle-mêle qu’en cas de victoire en 2012 :
– ils supprimeraient les heures supplémentaires, qui bénéficient pourtant essentiellement aux salariés modestes et aux ouvriers
– ils supprimeraient le quotient familial
– ils rétabliraient les droits de succession que nous avons supprimés pour les classes populaires et moyennes.
Toutes ces mesures sont clairement dirigées contre les classes ouvrières, contre les classes populaires et les classes moyennes.

Je dénonce avec force ce cynisme électoral qui semaine après semaine se reproduit à Clamart. C’est une confirmation claire que la gauche clamartoise ne sera pas celle des familles en difficulté et des classes moyennes, mais celle des clients du maire et de ses militants.

Articles similaires

Une réponse à to “Le PS tire un trait sur les classes populaires”

  • Patrick SEVIN dit :

    Les diverses composantes de la gauche se coupent chaque jour davantage des classes moyennes et des milieux populaires. Enfermement dans la gestion, prises de décisions inconsidérées arbitraires productrices de grandes déceptions, outrance du militantisme agressif et diffamant sur le terrain, autosatisfaction et arrogance, négation constante des réformes indispensables mises en oeuvre depuis quatre ans, tous ces facteurs se conjuguent, révélant l’incompétence des gestionnaires de gauche à prendre en considération les aspirations des classes populaires face aux défis de la dure compétition économique mondialisée.

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV