Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

Kaltenbach entre Guérini et DSK !

Ces huit socialistes qui embarrassent François Hollande

Julien Dray

Son nom figurait dans l’organigramme de la campagne socialiste pour la présidentielle. Officiellement, Julien Dray était « chargé de l’animation, de la mobilisation citoyenne et des comités de soutien » dans la campagne de François Hollande. Pourtant, il est aujourd’hui traité comme un pestiféré.

Le 10 mai, la compagne de François Hollande lui a interdit l’entrée du QG de campagne, où il se présentait pour participer au pot de fin de campagne. Valérie Trierweiler ne pardonne pas à Julien Dray d’avoir organisé son anniversaire entre les deux tours dans un bar de la rue Saint-Denis, à Paris, et invité de hauts responsables socialistes (Ségolène Royal, Manuel Valls…) sans les avertir de la possible présence de Dominique Strauss-Kahn.

Le député de l’Essonne avait déjà commencé à être mis en quarantaine fin 2008, suite à l’ouverture d’une enquête sur le financement de l’association Les parrains de SOS Racisme. Il n’avait finalement fait l’objet que d’un rappel à la loi.

Gérard Dalongeville

L’ancien maire socialiste de Hénin-Beaumont, de 2001 à 2009 n’est plus à proprement parler socialiste, puisqu’il a été exclu du PS en 2009. Il était alors poursuivi pour détournement de fonds publics.

Affirmant ne pas vouloir payer pour les autres, Gérard Dalongeville a publié au mois de février, en pleine campagne présidentielle, un livre « déballage » très embarrassant pour le PS. Il y raconte le fonctionnement d’un système de financement occulte du parti dans le Nord-Pas-de-Calais.

Jean-Luc Mélenchon a confirmé ce samedi son intention de se présenter aux législatives dans cette circonscription, face à Marine Le Pen. Il estime que les déboires du PS local sont responsables des mauvais scores de la gauche (et des bonnes performances du Front National) dans la circonscription. « Les gens de gauche en ont un peu marre d’être pris en tenaille entre soit le Front national soit des socialistes qui se querellent entre eux et qui sont assez largement discrédités« , a expliqué l’ancien candidat à la présidentielle du Front de gauche.

Jean-Pierre Kucheida

Cet autre baron socialiste du Pas-de-Calais a lui aussi des ennuis avec la justice. Député-maire PS de Liévin, Jean-Pierre Kucheida est également président de la Sopinorpa, un important établissement public qui gère des dizaines de milliers de logements dans l’ancien bassin minier. Il est soupçonné d’avoir utilisé la carte bleue de l’entreprise à des fins personnelles. Les dépenses s’élèveraient à 47 000 EUR.

Jeudi 10 mai, le siège de la Soginorpa a fait l’objet d’une perquisition. La procédure qui vise Jean-Pierre Kucheida fait partie des enquêtes préliminaires lancées à la suite des accusations du livre Rose mafia de Gérard Dalongeville.

Sylvie Andrieux

La députée sortante de la troisième circonscription de Marseille a été mise en examen en juillet 2010 pour « complicité de détournement de fonds publics et complicité de tentative d’escroquerie« . Ancienne vice-présidente de la région Paca, elle est soupçonnée d’avoir détourné 700 000 EUR de la région à travers des associations fictives.

Elle est candidate aux législatives dans la 3e circonscription des Bouches-du-Rhône.

Jean-Noël Guérini

Le sénateur et président (PS) du Conseil général des Bouches-du-Rhône a été mis en examen en septembre 2011 pour association de malfaiteurs, trafic d’influence et prise illégale d’intérêts. La justice cherche à savoir si Jean-Noël Guérini est intervenu en faveur de son frère, Alexandre, patron de décharges, dans l’attribution de marchés publics pour le ramassage et le traitement de déchets dans le département.

Philippe Kaltenbach

Le sénateur et maire socialiste de Clamart (Hauts-de-Seine) est dans la tourmente depuis la diffusion d’une vidéo sur YouTube en janvier. Les images, filmées en caméra cachée, le montrent en train d’empocher une enveloppe contenant 1 000 EUR tendue par son adjoint Mohamed Abdelouahed. Les deux hommes semblent discuter de l’attribution d’un logement social à un tiers.

Le procureur de Nanterre, Philippe Courroye, a ouvert une enquête préliminaire pour corruption.

Philippe Kaltenbach se dit « victime d’une manipulation montée » par le maire UMP du Plessis-Robinson. Mais son ancien adjoint, Mohamed Abdelouahled, a déclaré au Figaro être l’auteur de ces vidéos. Il dit avoir filmer la scène pour « montrer que les logements sociaux ne sont pas attribués dans l’ordre des demandes mais selon des critères qui sont ceux du maire et de ses amis« .

Dominique Strauss-Kahn

La présence de l’ancien patron du FMI à une fête organisée par Julien Dray durant l’entre-deux tours a déclenché une vive polémique au sein même du PS, en raison des démêlés de Dominque Stauss-Kahn avec la justice.

L’affaire du Sofitel de New-York n’est pas encore close. Si les charges pénales ont été abandonnées, la procédure au civil est toujours en cours. Un juge new-yorkais a refusé mardi 1er mai de classer la plainte au civil déposée par Nafissatou Diallo pour agression sexuelle. Cette décision ouvre la voie à un procès civil, avec jury populaire. Mais les avocats de DSK peuvent encore faire appel de la décision du juge.

L’affaire de proxénétisme du Carlton de Lille est venue s’ajouter à celle du Sofitel. Libération a révélé début mai que les juges d’instruction avaient informé le parquet de Lille que les faits sur lesquels ils instruisaient l’enquête étaient susceptibles d’être qualifiés « de viol en réunion« . Les magistrats sont jusqu’ici saisis de faits de proxénétisme, abus de biens sociaux, escroquerie et blanchiment.

Robert Navarro

L’ancien patron de la fédération socialiste de l’Hérault (aujourd’hui sénateur et vice-président du conseil régional du Languedoc-Roussillon) est sous le coup d’une enquête de justice ouverte en avril 2011 pour « abus de confiance« , suite à une plainte déposée par le parti socialiste.

L’enquête porte sur la découverte de nombreuses factures de la fédération sans lien avec son fonctionnement. Il est notamment question de 42 000 EUR de repas commandés dans une pizzeriamais aussi de déplacements en avion, de frais d’hôtels et de restaurants.

Son épouse Dominique Navarro, attachée parlementaire de François Rebsamen, a été mise en examen en janvier pour « abus de confiance » au préjudice de la fédération PS de l’Hérault.

Robert Navarro avait été exclu du PS en février 2010 pour son soutien à Georges Frêche lors des régionales. Il a tout de même fait partie de l’équipe de campagne de François Hollande pour la primaire socialiste à l’automne, avant d’en être écarté, se disant alors victime d’un « flinguage politique »

Source de l’article : ladepeche.fr

Articles similaires

3 réponses à to “Kaltenbach entre Guérini et DSK !”

  • Patrick SEVIN. dit :

    S’il n’y avait que ces huit là !!! Quelques autres au sein même du gouvernement de M Hollande ne sont guère plus recommandables !
    Jugés et condamnés ! Le premier ministre et quelques autres ministres dont Mme TAUBIRA !! Le nouveau président s’était pourtant engagé durant sa campagne à gouverner plus blanc que blanc ! Premier reniement.

  • Nicole dit :

    A mettre sur la liste, tout frais de la dernière heure Monsieur Montebourg. Quant à Monsieur Hollande ses promesses c’est du vent.
    Il s’est moqué des Français.

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV