Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

Sarkozy annonce des renforts policiers

CLAMART.

LE QUARTIER DE LA GARE de Clamart n’en revient toujours pas. Hier, la place de la gare était en ébullition, avec un nombre impressionnant d’uniformes et de policiers en tout genre, des motards, des tireurs d’élite sur les toits, des démineurs et beaucoup d’officiels, dont le préfet des Hauts-de-Seine, Michel Delpuech. Tous attendaient la même et unique personne : Nicolas Sarkozy, le ministre de l’Intérieur, star d’un soir dans la commune. Sur l’invitation du maire (PS) de la ville, Philippe Kaltenbach, le ministre venait rencontrer les commerçants et habitants du quartier de la gare, et tenter de les rassurer dans un fort climat d’insécurité. Arrivé à 19 heures pile, il a été accueilli par le maire de Clamart et par Philippe Pemezec, député (UMP) de la circonscription, par ailleurs maire du Plessis-Robinson. Nicolas Sarkozy s’est dans un premier temps rendu auprès du bijoutier victime d’une violente agression le 29 octobre. Ce dernier lui a raconté le déroulement du braquage dont il a été victime, mimant presque l’attaque.  » On est content de sa venue, surtout pour le bijoutier, raconte la commerçante voisine du bijoutier. Peut-être que ça va faire un peu le ménage à Clamart.  »

 » Et je dis à la commissaire : c’est bingo !  »

Dehors, la foule a pris davantage d’importance à mesure de la visite. En ressortant de la bijouterie, le ministre a serré de nombreuses mains et s’est même adonné à quelques signatures d’autographes. Il a également été questionné par des habitants sur les problèmes de sécurité. Mais aussi sur les sans-papiers, lorsqu’une jeune femme l’a interpellé. Il a pris le temps de lui répondre, mais point trop n’en faut, son programme était chargé. Car ce n’était là que le début du marathon du ministre, qui s’est ensuite rendu au bureau de tabac le plus proche pour discuter de ses nouvelles mesures. Puis c’est dans l’arrière-salle du bar le Terminus qu’il a rencontré une délégation de commerçants du quartier.  » On attendait sa venue, explique Yannick Cartier, coiffeur de la rue Jean-Jaurès. Le climat s’est beaucoup dégradé et on a de plus en plus de problèmes à cause des bandes qui agressent les gens. Il y a un mois, les boutiques de la rue ont toutes été fracturées. Le fait qu’il soit là peut arranger les choses, on l’espère.  » Devant les commerçants, le ministre s’est montré ferme envers les délinquants et a notamment annoncé un prochain projet de loi sur les multirécidivistes :  » Si on ne réagit pas avec beaucoup de force, ils vont devenir des bêtes fauves !  » Il a également promis les renforts policiers qu’attendait la population, le maire au premier chef.  » A compter du 1 e r décembre, il y aura sept policiers et un administratif de plus à Clamart « , leur a annoncé Nicolas Sarkozy. Devant la relative déception de l’assemblée, il a ajouté :  » Mais, ce n’est pas qu’une question d’effectifs, c’est aussi une question de motivation. Il faut mettre le paquet, occuper le terrain pour montrer aux voyous qu’on ne baisse pas les bras !  » Le ministre a par ailleurs annoncé, en fixant la commissaire de Clamart, son intention de revenir dans six mois pour voir comment les choses ont évolué.  » Et je dis à la commissaire : c’est bingo !  » a-t-il lancé en ponctuation de sa demande, insistante, de résultats. Cette motivation, il s’est ensuite attaché à la transmettre à ses troupes lors d’une visite au commissariat de Clamart. Dans un premier temps, il s’est entretenu avec les syndicalistes, qui lui ont fait part de leurs revendications à moins d’une semaine des élections syndicales. Revendications notées. Enfin, c’est devant les élus municipaux à l’hôtel de ville qu’il a terminé son périple clamartois, avec une cordiale série de questions-réponses. Il en a profité pour annoncer un second projet de loi, sur la prévention cette fois.  » Nous mettrons le maire au centre de ce dispositif de prévention « , a-t-il promis.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV