Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

Un devoir de vérité et de courage

Rassemblée et enthousiaste, la famille UMP dans toutes ses composantes a lancé devant 6 000 militants présents à Marseille, « cette ville où le PS ne sent pas la rose », la campagne présidentielle 2012.
La France mérite mieux qu’un président normal et a besoin d‘un président qui ne rêve pas et qui agit. Fier du travail accompli par la majorité depuis le début de ce quinquennat, nous devons exprimer nos convictions et fustiger l’immobilisme d’un PS plus préoccupé de ses primaires que de l’avenir de la France.

Vérité et courage. Il faut tenir le cap des réformes et du redressement de la France. C’est l’intérêt du pays. Cette politique de vérité et de courage a permis de garder par gros temps le cap de l’avenir et aboutira à la victoire en 2012. l’UMP ouvre les débats que d’autres s’interdisent, offrant ainsi une vraie vision d’avenir en s’appuyant sur un bilan.

Une envie de vivre et de réussir ensemble. Notre formation politique est ouverte au monde, et à pris de la hauteur. Aujourd’hui il faut regarder notre pays tel qu’il est : 5ème force économique mondiale où l’on vit le mieux au monde et pourtant, il ne représente que 0,5% de la superficie mondiale avec à peine 1% de la population dans ce nouveau monde qui est en train de naître. Les récentes crises (financière, économique, sociale, environnementale, géopolitique) sont autant de mutations profondes qui rebattent les cartes entre les peuples, les nations et les continents.
Autant de situations qui nous obligent à être lucides sur la gravité des enjeux et autant de situations qui nous engagent à la vérité et au courage qui sont d’abord de prendre les décisions nécessaires pour réduire les déficits. Dans le contexte mondial tourmenté que nous connaissons, ce qui compte c’est la solidité et la réactivité des dirigeants. Ni Martine Aubry, ni François Hollande n’ont ces aptitudes. Leur refus de voter la règle d’or prouve que l’intérêt supérieur de la France et des Français n’est pas dans leur programme. Rétrogrades et passéistes, il ne peuvent s’inscrire dans le nouveau monde qui se créé.

Trois priorités pour préparer l’avenir. Ce nouveau monde, ce n’est pas la fin de la France, c’est une nouvelle espérance :
• Changer notre modèle de croissance en dépensant moins, en créant plus, en remplaçant la dette par le travail et l’innovation et en allant chercher la croissance au-delà de nos frontières. Simplifier notre rapport au travail, en alléger le coût par la TVA anti-délocalisation, et transformer notre tissu industriel en misant sur la croissance de nos entreprises intermédiaires.
• L’éducation parce qu’il n’y a pas de grande nation soudée et puissante sans un effort éducatif ambitieux : autonomie des équipes éducatives, développement des classes métiers-études, validation des savoirs fondamentaux à l’entrée du collège.
• Renforcer notre pacte républicain. Il faut être ferme sur nos valeurs et sur le respect d’un principe simple : l’équilibre des droits et des devoirs. Sans cet équilibre notre communauté nationale se déchire et les égoïsmes prennent le pas sur le bien commun.

Lucide sur les enjeux. Il faut être lucide sur les défis et contraintes qui pèsent sur notre avenir. Il ne serre à rien de courir derrière des illusions et d’exiger de la société plus qu’elle ne peut nous donner. Il faut exiger la vérité plutôt que les mirages, choisir l’action plutôt que la commisération. Les valeurs de certaines mesures préconisées par le PS sont étonnantes. Ou est l’audace ? Ou est le mérite ? Est-ce véritablement celles de la solidarité ? Est-ce l’annonce mensongère d’une existence sans défis ? Cette vérité et ce courage, il faut l’exiger également sur le débat de la dette et de la règle d’or auquel le PS préfère la fuite et la déresponsabilisation. Tout parti et tout programme ignorant les contraintes financières doit être considéré comme inconséquent.

L’unité est la condition de notre réussite collective. Il faut porter nos valeurs et défendre notre action face au front conservateur qui va aujourd’hui de l’extrême droite à l’extrême gauche. Il faut continuer à bâtir notre projet parce qu’il n’y a pas de victoire électorale sans domination intellectuelle.

Articles similaires

Une réponse à to “Un devoir de vérité et de courage”

  • pit dit :

    Bien que déçu par certaines réformes (réformettes des collectivités territoriales), qu’aujourd’hui je comprendrais si le sénat ne bascule pas à gauche.
    Je pense que l’on doit voter par raison pour Nicolas SARKOZY.
    Tout homme politique est toujours cannibalisé par sa réélection. Ce ne sera plus le cas pour lui, et là il peut engager des réformes, qu’il n’a pas pu faire.
    Retracer le sillon des collectivités territoriales qui sont un état dans l’état, gaspillage et redondance par électoralisme.
    Remettre à plat la politique d’immigration pour que les choses soient très claires et sans interprétation Exemple; certificats d’hébergement qui soient limités et avec une véritable contrepartie d’engagement moral et financier pour celui qui héberge.
    Définir les règles de subventions des collectivités territoriales, voir les subventions de la ville de PARIS.

    S’appuyer sur les propositions de la DROITE POPULAIRE pour éviter les fraudes aux prestations.
    Je ne veux pas vous faire tout le catalogue, mais compte tenu du courage qu’il a démontré pour les retraites, on doit lui faire confiance pour qu’il fasse à nouveau le boulot.

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV