Délégué UMP local
Jean-Didier Berger

Jean Didier
Accès au blog

Recevoir la lettre d'information de Jean-Didier Berger ?
Votre nom
Votre e-mail
Hauts de Seine
Blogosphère

Hector commente une soirée entre militants PS au Plessis Robinson

Cantonales. Moulin Fidel – Plessis Robinson 10 mars 2011.

Ce devait être un meeting politique à quelques jours des élections cantonales. Ce devait être le moment où la candidate du maire de Clamart, Juana Altamirano allait exposer son projet pour le 1er département de France, le cœur économique de notre pays. Ce devait être l’occasion pour les électeurs du canton du Haut Clamart et du Plessis Robinson d’entendre la candidate socialiste s’exprimer.

Ce fut un torrent d’injures envers le principal adversaire, Philippe Pemezec qui selon les intervenants serait sexiste, hommophobe, raciste, xénophobe et même un « danger pour la démocratie ». Lorsque tout le vocabulaire fut épuisé, les mêmes mots et les mêmes caricatures ont été répétés à propos du Président de le république.

Et le Conseil général ?

Ce n’était pas le sujet de la soirée.

Soirée qui a commencé par un bémol avec l’absence d’Anne Hidalgo, pourtant attendue en « Guest Star ». La petite centaine de militants et sympathisants venue faire la claque a du se contenter d’une figure bien locale : le maire de Clamart.

Le florilège commence avec une courte intervention du suppléant de Mme Altamirano qui pensait que c’était le lieu et le moment de commenter les sondages et le score de Marine Le Pen au 1er tour des élections présidentielles. Pour cet éternel candidat qui perd toutes les élections locales et qui ne peut être élu que sur une liste au Conseil régional, l’objet de la prochaine consultation électorale se résume à envoyer un message à Mr Sarkozy.

Et le Conseil général ?

Toujours rien.

Petit flottement chez les organisateurs de la soirée à propos du maire de Clamart qui arrive avec 35 minutes de retard. Lorsqu’il monte sur la tribune, la tonalité ne change pas. Sur le thème « Sarko, ça suffit », il étale ses chiffres fantaisistes sur les banques, l’ISF, le bouclier fiscal ou le CAC 40. Puis, il s’aventure sur des sujets qu’il ne maîtrise pas et se vautre dans la démagogie avec les Roms, l’immigration et l’Islam. Pour le reste de l’intervention, il s’est cantonné à son rôle de porte parole local de Martine Aubry avec le Président de la République, seul responsable de la montée du Front national ou les primaires au PS qui vont produire le meilleur candidat qui soit. Il n’y a que sur son adversaire, Philippe Pemezec, qu’il est resté égal à lui-même avec l’insulte et la caricature, deux genres littéraires qu’il affectionne.

Et le Conseil général ?

Toujours rien.

La soirée se termine avec la candidate du maire de Clamart. Son intervention débute par son histoire qui commence au Pérou pour finir au conseil municipal de Clamart. Son conte de fée semble plaire aux militants venus en nombre faire la claque.

Son programme ? « Mieux vivre ensemble ». Elle seule pense y arriver puisque dit elle, « je symbolise la diversité ».  Pour le reste , ce fut du « copié collé » des interventions précédentes avec une tonalité toute singulière. La fin du discours a été marqué par un : « Je suis compétente ! »… Pour celles et ceux qui en doutaient dans la salle et ailleurs…?

Le Moulin Fidel a connu des débats plus glorieux.

hector !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Rejoignez nous
Adhesion UMP
Newsletter du blog
Recevoir nos publications par mail
Pop’store
Retrouvez tous les articles aux couleurs de l'UMP dans notre boutique Pop'store
2 rue Pierre Baudry,

Contact 01 46 38 37 09

  • Le lundi de 17h30 à 19h "accueil des jeunes sympathisants"
  • Le mercredi de 10h à 12h30 et de 17h à 19h
  • Le vendredi de 17h00 à 19h00
  • Le dimanche de 10h00 à 12h30
(fermeture pendant les vacances scolaires)

pop store
Le mouvement des idées
Téléchargements

journal ump

UMP TV